Maraîchage

100% aggradation

Maraîchage en permaculture

Aucun des membres de la coopérative n'est issu du monde agricole mais une envie commune s'est dessinée naturellement lorsque nous avons travaillé sur nos envies personnelles. Nous avons tous parlé de résilience, de faire pousser notre propre nourriture, d'aller sur les marchés vendre notre production, de permaculture, de respecter la nature… Le projet de la coopérative s'articule donc à tous les niveaux autour du maraîchage.

Pour espérer la résilience

Nous voyons le maraîchage comme une des étapes nécessaire pour espérer la résilience. D'abord pour l'aspect nourricier du maraîchage qui permettra aux coopérateurs d'avoir accès gratuitement aux fruits et légumes du jardin maraîcher mais aussi d'un point de vue économique. Une partie de notre activité sera la vente directe de ces produits mais aussi des produits issus de la transformation des produits récoltés.

Pour équilibrer la vie de la coopérative

La coopérative est en équilibre précaire, que ce soit en terme de taux d'activité, économiquement, humainement… Il fallait trouver dans le projet un moyen d'équilibrer celle-ci et c'est l'activité de maraîchage qui nous a semblé être la bonne voie. En effet, on peut facilement, si on a la place nécessaire, planter 300 mètres carrés supplémentaires si une autre activité est un peu en panne. On peut lancer des chantiers communs qui sont l'occasion pour tous les coopérateurs de vivre un moment commun et de discuter de manière informelle de la vie de la coopérative.

Des valeurs “permaculture”

Nous n'avons pas vraiment eu besoin de discuter des valeurs liées au maraîchage, les mots “permaculture”, “bio”, “naturelle”… sont venus naturellement de la part des coopérateurs. Le fait que la pression financière soit dans un premier temps assez faible nous a permis de faire les choses à notre sauce, selon nos valeurs et nos envies.